§ ARB
Association Réunionnaise de Bridge

 

Conseil d’Administration du jeudi 29 mars 2007

Séance exceptionnelle organisée suite à un violent incident qui s’est produit lors du tournoi de régularité du mardi soir 27 mars 2007.

Membres présents :

Non Membres invités pour témoigner et/ ou exprimer un avis  :

Les faits :

Mr Méchy est un récidiviste de ce genre de comportement, deux lettres d’avertissement lui ont déjà été adressées par le club dont la dernière remonte à décembre 2004.

La présidente précise qu’elle a appelé M. Chavanaz à Paris pour se renseigner sur l’existence d’une commission d’éthique dans le club qui se chargerait de prendre les sanctions appropriés. La réponse est que ces commissions ont été supprimées et remplacées par une commission de discipline régionale. Ci-dessous l’exposé fait par M. Chavanaz :

Constitution d’un dossier à transmettre à la commission régionale de discipline par l’intermédiaire de M. Michaux et M. Chavanaz.

Ce dossier sera constitué :

Ensuite deux possibilités pour le club :

Dernière modification au règlement disciplinaire :

Le plaignant ne peut faire appel que si le sanctionnable est exonéré.

Le conseil d’admistration aura deux décisions à prendre :

1 – qui gère cette affaire ?

2 – quelles mesures prenons-nous dans l’immédiat ?

Afin d’être en mesure de prendre ces décisions nous entendons tour à tour les points de vue des personnes invitées :

Pierre Zammit n’était pas présent mais au vue des faits exprime son souhait que le club règle tout ceci en interne afin de ne pas nuire à nos adhérents qui malgré tout sont des joueurs sympathiques. Il souligne que Claude Drieux est un joueur à qui on a jamais eu rien à reprocher jusqu’à ce mardi 27 mars.

Christian Giraud, partenaire de M. Méchy lors de cet altercation, n’est pas de cet avis. C’est pour lui à la commission de discipline de prendre les sanctions appropriées, elle est là pour ça.

Sylvain Brethes, présent au tournoi ce mardi soir, fait remarquer que la récidive de M.Méchy ne s’est pas produite par hasard à la table de Mme Drieux, il souligne que M. Méchy ne cherche pas forcément à créer des incidents s’il n’y est pas poussé.

Jean Marcel Méjean et Michel Deleflie souhaitent eux aussi pour les mêmes raisons que Pierre Zammit que le club prenne en mesure les sanctions qui s’imposent.

La présidente remercie les invités et les congédient afin de procéder au vote par le CA.

Face à la gravité de cet incident, le CA vote à l’unanimité la suspension des joueurs Claude Drieux et Jean Marcel Méchy pour une durée provisoire jusqu’à prochaine réunion du CA .

Il est convenu que nous nous réunirons dans un délai maximum de 15 jours pour  :

  1. écouter les intéressés

  2. décider qui va gérer cet affaire ? le club ou la commission de discipline, les avis étant très partagés, il est nécessaire d’y réfléchier et de réunir le CA au complet pour en décider.

  3. si le club se charge de prendre les sanctions, quelles seront-elles ?

la Présidente

Carole Castel